Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BLD Consulting
Articles récents

Manager par les processus

16 Octobre 2021 , Rédigé par B Diot

 

 

 

 

Lire la suite

Accompagner le déconfinement

10 Mai 2020 , Rédigé par B Diot

 

Lire la suite

Développer le potentiel !

9 Mai 2020 , Rédigé par B Diot

 

Lire la suite

Belle année 2020

26 Décembre 2019 , Rédigé par B Diot

Se sentir vivre, c'est se sentir fort. Retrouver ce sentiment d'énergique vitalité, d'activité vigoureuse, de santé, de ressort, d'élasticité et de puissance, qui fait le bien-être de la conscience et la satisfaction du cœur. Pour cela dormir moins, manger moins, agir davantage, bref veiller mieux sur son régime hygiénique et vouloir. - Ne pas se laisser aller, mais prendre hardiment les rênes de sa vie ; se remettre en selle, tendre ses forces nerveuses et ramener au devoir la matière pulpeuse et flasque, l'animal lymphatique qui enveloppe et opprime l'être spirituel.
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 19 décembre 1852.

 

Lire la suite

Des missions sur mesures

23 Mars 2019 , Rédigé par B Diot

Chaque action est adaptée à votre besoin !

Chaque action est adaptée à votre besoin !

Lire la suite

AUDACE

15 Mars 2019 , Rédigé par B Diot

Albert Einstein né le 14 mars 1879 :
"La logique vous conduira d'un point A à un point B. L'imagination et l'audace vous conduiront où vous le désirez".

AUDACE

Lire la suite

Chantier 5S

11 Mars 2019 , Rédigé par B Diot

La démarche mise en oeuvre dans de nombreuses situations apporte de très bons résultats sur le plan économique, organisationnel, technique, humain, sécurité.

Chaque chantier 5S est pris en charge par une équipe locale, sur tout type d'activité, atelier, bureau, informatique, ...

La pratique d'un management visuel contribue à la responsabilisation collective et à l'amélioration de la performance de l'équipe. 

C'est une pratique pragmatique et efficace !  

Chantier 5S

Lire la suite

Quel est votre avis ?

4 Mars 2019 , Rédigé par B Diot

VISION PERFORMANCE !

La satisfaction des clients passe aussi par la satisfaction des collaborateurs ?

OUI - NON - Aucun AVIS

 

L'engagement dans le travail et l'implication des équipes contribuent à cette satisfaction ?

OUI - NON - Aucun AVIS

 

Plus les collaborateurs sont compétences plus ils développent l'autonomie, gage d’augmentation du niveau de confiance ?

OUI - NON - Aucun AVIS

 

Connaissez-vous une démarche qui favorise l'émergence des idées précédentes  ?

 OUI - NON - Aucun AVIS

 

Souhaitez-vous que nous en parlions ensemble ?

OUI - NON

Si oui merci de contacter : 

e-mail : bldconsulting91@gmail.com

         http://bdiot.over-blog.com/

 

Merci pour votre contribution 

Lire la suite

Association Française Edwards Deming

20 Février 2019 , Rédigé par B Diot

 

Les 14 points de Deming

Ces recommandations s'adressent aux dirigeants

  1  
Gardez le cap de votre mission en améliorant constamment les produits et les services. Le but d'une entreprise est d'être compétitive, d'attirer des clients et de donner du travail.
  2  
Adoptez la nouvelle philosophie. Nous sommes dans un nouvel âge économique. Les dirigeants occidentaux doivent s'informer de leurs nouvelles responsabilités et conduire le changement.
  3  
Faites en sorte que la qualité des produits ne demande qu'un minimum de contrôles et de vérifications. Intégrez la qualité au produit dès la conception.
  4  
Abandonnez la règle des achats au plus bas prix. Cherchez plutôt à réduire le coût total. Réduisez au minimum le nombre de fournisseurs par article, en établissant avec eux des relations à long terme de loyauté et de confiance.
  5  
Améliorez constamment tous les processus de planification, de production et de service, ce qui entraînera une réduction des coûts.
  6  
Instituez une formation professionnelle permanente.
  7  
Instituez le leadership, nouvelle manière pour chacun d'exercer son autorité. Le but du leadership est d'aider les hommes et les machines à mieux travailler. Révisez la façon de commander.
  8  
Chassez la crainte, afin que tout le monde puisse contribuer au succès de l'entreprise.
  9  
Détruisez les barrières entre les services. Le travail dans un esprit d'équipe évitera que des problèmes apparaissent au cours de l'élaboration et de l'utilisation des produits.
  10  
Supprimez les exhortations et les formules qui demandent aux employés d'atteindre le  zéro défaut pour augmenter la productivité. Elles ne font que créer des situations conflictuelles.
  11  
Supprimez les quotas de production, ainsi que toutes les formes de management par objectifs. Ces méthodes seront remplacées par le leadership.
  12  
Supprimez les obstacles qui empêchent les employés, les ingénieurs et les cadres d'être fiers de leur travail, ce qui implique l'abolition du salaire au mérite et du management par objectifs.
  13  
Instituez un programme énergique d'éducation et d'amélioration personnelle
  14  
Mobilisez tout le personnel de l'entreprise pour accomplir la transformation.

Chaque salarié peut donner son avis sur le management de son entreprise

Lire la suite

Compétences transverses - https://www.cpformation.com/competence-transversale/

17 Février 2019 , Rédigé par B Diot

Les compétences transversales, c’est quoi exactement ?

Une compétence transversale est un savoir ou un savoir faire maîtrisé par plusieurs métiers. La compétence transversale se différencie donc de la compétence technique qui est elle partagée par des salariés d’un même corps de métier.

Si de très nombreux travaux soulignent régulièrement l’importance du diplôme et du niveau de qualification comme facteur central d’insertion professionnelle, les travaux menés par le Céreq ou l’Insee sur le lien entre formation initiale et emploi montrent que l’adéquation formation-emploi est loin d’être systématique : moins d’un jeune sur deux issu de formation professionnelle trouve un métier en lien direct avec sa spécialité de formation. On peut ainsi faire l’hypothèse qu’une partie des compétences détenues par ces jeunes et qui sont valorisées sur le marché du travail se révèlent soit transférables soit transversales, dans le sens où elles favorisent la mobilité vers différents métiers.

Le développement d’une économie des services a contribué à renforcer, chez les employeurs, la demande de personnes plus réactives pour faire face aux imprévus, plus autonomes, avec un sens de la relation client plus aigu1 . L’économie du numérique transforme également les compétences requises pour faire face aux mutations de l’emploi : la capacité à détenir à la fois des compétences spécifiques et techniques et des compétences plus transversales, à les actualiser en continu, est un enjeu essentiel pour les individus comme pour les entreprises.

Par ailleurs, des compétences qui apparaissent spécifiques à un moment donné peuvent devenir générales en fonction de l’évolution de la demande de travail, elle même liée à la transformation de l’activité économique et des modes d’organisation du travail. La frontière entre compétences transférables et transversales est poreuse dans le temps. Par exemple, les compétences dans la maîtrise des outils numériques sont de plus en plus utilisées dans une large gamme d’activités et tendent à passer de transférables à transversales. Les compétences transférables ou transversales tendent ainsi de plus en plus à « concourir » comme critères de recrutement aux côtés du diplôme sur le marché du travail. Mais sait-on précisément de quoi on parle aujourd’hui ?

Leur définition et surtout leur description sont loin d’être stabilisées, les référentiels de compétences qui fondent leur reconnaissance étant très pluriels, et probablement insuffisamment partagés. Pourtant, la capacité à repérer ces compétences, à les formaliser et les valoriser, est un levier important d’amélioration de l’appariement entre offre et demande de travail. Leur prise en compte permet de diversifier le potentiel des offres d’emploi auxquelles les candidats peuvent légitimement postuler et donne aux entreprises la possibilité d’élargir les profils des candidats pour une offre, en particulier pour répondre à des difficultés de recrutement. Raisonner avec une logique de « portefeuille » de compétences, et non plus exclusivement avec l’entrée « métier »

Exemples de compétences transversales :

  • Capacité à communiquer dans une langue étrangère
  • Capacité d’analyse et de synthèse
  • Organisation, structuration, planification
  • Autonomie, initiative
  • Création de réseaux de compétences
  • Perception psychologique (de l’autre)
  • Interdisciplinarité, interculturalité, synergie
  • Communication, pédagogie, résilience
  • Méthodologie, rigueur, qualité, délai
  • Veille environnement, benchmarking, suivi de la concurrence
  • Propriété intellectuelle, enjeux financiers
  • Simultanéité en « multitâches »

En savoir plus :

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>